Comment faire germer les graines de cannabis ?

graines de cannabis

Si l’on veut avoir les résultats escomptés quant à la culture du cannabis, il faut d’abord savoir choisir le type de graine qui répond à vos besoins. Il faut par la suite maîtriser les techniques de la germination de ces graines, une autre condition sine quoi non pour la réussite de votre projet. Vous pouvez réussir comme vous pouvez échouer dans ce que vous entreprenez. C’est aussi valable dans la germination des graines de cannabis.

Quelles graines de cannabis à faire germer ?

Il existe trois types de graines de cannabis ou de marijuana qui peuvent être utilisées. Les plus ordinaires sont les graines régulières. Si vous faites germer aujourd’hui une graine marijuana régulière, vous n’êtes pas encore sûr s’il donnera après une plante mâle ou femelle. C’est contrairement à l’autre type de graine appelé graines féminisées. Ces dernières sont modifiées génétiquement dans l’objectif de pouvoir obtenir à plus de 90 % des chances des plantes femelles qui procurent des fleurs. On n’a pas cet avantage avec les plantes mâles. La germination des graines de cannabis féminisées permet ainsi d’avoir des plantes femelles qui sont riches en THC, en CBD et en CBN. Ce sont des substances que les utilisateurs veulent retrouver dans le cannabis. Le troisième type de graines de marijuana regroupe les graines autoflorissantes. On les obtient à partir du croisement de la plante Ruderalis avec celle indica ou sativa. Le taux de THC est plus élevé chez les plantes indicas ou sativas que dans les plantes Ruderalis qui fleurissent automatiquement et dans une courte période. La variante issue du croisement produit des têtes de fleurs de bonne qualité. Pour que votre culture de cannabis puisse mieux répondre à vos attentes, il est recommandé de choisir les graines qui vous assurent des plantes femelles. Il est également à souligner que l’arôme reste pour certains un critère important dans le choix de type ou de variété de graines de cannabis à faire germer. Cet arôme détermine la saveur de la fumée qui se dégage des substances issues du cannabis.

De la conservation à la germination des graines de cannabis

Entre le choix de type des graines de cannabis à faire germer et le début de l’opération proprement dite de germination, il y a une période durant laquelle il faut faire très attention. C’est la période de conservation des graines. Il est fortement conseillé de le faire dans un endroit froid, sec et sombre. On peut utiliser pour cela un sac en plastique ou un réfrigérateur. Après cette période de stockage, plusieurs méthodes peuvent être pratiquées pour réussir la germination d’une graine marijuana. La première utilise de l’eau, deux serviettes en papier essuie-tout et un récipient en plastique. Avec cette technique qui s’avère la plus simple et la moins chère, la première étape consiste à humidifier les serviettes. Une fois les serviettes humidifiées et non trop mouillées, vous y mettez les graines de cannabis. Vous repliez ensuite les serviettes avant de les placer dans le récipient. Vous couvrez le récipient dans l’objectif d’y conserver l’humidité. Il doit être gardé dans un endroit un peu sombre et chaud. Vous devez en contrôler le contenu chaque jour pour assurer que les conditions nécessaires à la germination d’une graine marijuana soient toujours réunies. La seconde technique consiste à utiliser un verre d’eau. Vous la remplissez à moitié et vous y trempez les graines durant toute la nuit. Cette méthode est surtout prisée pour faire germer les graines plus anciennes ou les graines qui ont des coques plus coriaces. Vous pouvez constater le résultat au bout de 32 heures. Si les radicules ne sortent pas à l’issue de cette période, vous serez obligé de traiter l’eau utilisée avec des produits permettant de neutraliser les microbes qui s’y trouveraient. Dans ce cas, vous ajoutez deux jours supplémentaires pour l’incubation. Ce qu’il n’est surtout pas à oublier, c’est de placer le verre d’eau dans l’obscurité.

Une chambre de germination ou une mise en terre directe

Si les deux premières méthodes ne vous conviennent pas, vous pouvez opter pour l’utilisation d’une chambre de germination. Vous faites appel à des outils beaucoup plus professionnels, mais qui ne sont pas forcément chers. Pour construire une chambre, vous pouvez recourir à des fibres de coco ou à des cubes faits en laine de roche ou encore à des boulettes de tourbe. L’essentiel, c’est que les matières utilisées puissent assurer les conditions propices à la germination des graines. L’humidité figure parmi ces conditions. À l’intérieur, une chambre doit être équipée d’une base en plastique comportant de petites cellules carrées, d’un dôme d’humidité et d’un tapis chauffant. Voici comment faire : on creuse un trou de 1 à 2 cm et on y met une graine. On fait de même à chaque graine marijuana à faire germer. Après, on couvre les trous et on allume le tapis chauffant. On procède ensuite à la pulvérisation du dôme d’humidité. Il faut attendre quelques jours pour que les semis surgissent. Faute d’une chambre de germination, vous pouvez choisir une méthode plus simple et plus directe dont la mise en œuvre ne demande pas plus de temps pour les préparatifs. C’est la plantation directe. On met directement les graines en terre. Il faut respecter la profondeur de 1 à 2 cm. L’humidité du milieu reste très importante. L’avantage de cette quatrième technique de germination des graines de cannabis réside dans le fait que vous n’aurez plus à repiquer vos semis. Cela réduit considérablement les risques liés à la manipulation de ces derniers au moment de la transplantation.

Des règles de conditionnement à respecter pour la réussite de la germination

En général, il faut environ 10 semaines pour qu’une plante de cannabis puisse être récoltée. Il est cependant à signaler que la réussite de la culture ne dépend pas uniquement du choix de la méthode à utiliser. D’autres paramètres sont à tenir compte. À commencer par le fait de savoir quelles qualités une graine marijuana doit avoir pour pouvoir germer. Sur ce point, le mieux c’est de choisir les graines de couleurs plus foncées. Par ailleurs, les cultivateurs doivent faire attention à la température de germination. Pour qu’une graine de cannabis puisse germer et se développer, il lui faut une température qui se situe entre 22 et 25 °C. Quant au taux d’humidité nécessaire, un autre facteur à ne pas négliger, il doit varier entre 70 % et 90 %. Et si possible, pour réduire les risques d’endommagement, évitez de trop manipuler les graines. Si ces critères de conditionnement sont scrupuleusement respectés, 12 à 36 heures (après l’introduction de l’humidité) suffisent pour qu’une graine de cannabis se développe.

Culture hydroponique : avantages et inconvénients
C’est quoi exactement la culture hydroponique ?